top of page

Posts du forum

stephane_berger_01
29 janv. 2024
In Sorties hebdomadaires du club
Bonsoir la RSM, Un CR un peu tardif suite à un samedi bien trop mouvementé à mon goût puisqu'au retour, à Charnoz très exactement, je me suis mangé un mur suite à l'oubli bien involontaire d'Igor d'avoir omis de mettre son bras pour indiqué qu'il tournait. Comme expliqué avec toi ce matin je ne t'en tiens pas rigueur car cela aurait pu arriver à n'importe lequel d'entre nous car nul n'est à l'abri de commettre une erreur sur la route. Au final plus de peur que de mal, aucune fracture, seulement des contusions sur presque tout le corps, ce qui fait que je vais marcher comme un robot pendant quelques jours. Malgré mes réticences les pompiers ont été appelés, direction les urgences d'Ambérieu en Bugey dans un matelas coquille par précaution. Merci à Alain, rencontré sur le retour pour avoir pris mon vélo et mon petit équipement. Le vélo n'a également à prioris pas grand chose, une roue arrière voilée, un morceau de guidoline arraché et un bout de cintre éraflé...solide comme le bonhomme 😁. C'est rageant car je n'étais qu'à un peu plus d'une heure des 250 kms, objectif kilométrique du jour. À la louche, j'ai du faire entre 210 et 215 bornes car mon GPS m'a lâché au cours de la sortie. À part ça et malgré le froid, enfin plutôt la grande humidité, étaient présents au départ de Mex donc Igor, Captain, Pascal, Alex, Jean Paul, Norbert et j'en oublie un, desolé, le choc sans doute 😔. A la sortie de Priay, Jean Paul suite à un rythme plus soutenu fera le yo-yo et nous le perdrons définitivement dans la bosse de Druillat. Un parcours somme toute classique avec peu de D+ car la météo ne s'y prêtait vraiment pas et ça m'a bien arrangé car avec les kms et la fatigue j'ai laissé les costauds prendre les relais et suis resté bien sagement dans les roues. Après Joyeux grosse accélération d'alex suivie par Captain puis Pascal et à l'arriere on retrouve Norbert, Igor et ma pomme. Regroupement général peu après et retour tranquille...enfin presque... A samedi prochain si tout va bien. Stef
0
0
49
stephane_berger_01
08 janv. 2024
In Divers
Hello la RSM, C'est rageant, je tutoie les 20000 kms avec très exactement 19766 dont 5375 en HT. . 775h18 de pédalage . 122676m D+ . 283j de sport . en moyenne 380 kms/sem . Et enfin, pour Gus et les autres trailers, 4 séances de cap pour 39 kms et 4h14 😉. Je profite de ce message pour adresser tous mes meilleurs vœux à l'ensemble des membres du club. A bientôt, Stef
2
3
57
stephane_berger_01
11 oct. 2023
In Divers
Hhello la RSM, fin de saison prématurée car hier en emmenant Samuel au foot, je me suis fait une belle entorse. Je serai de retour parmi vous j'espere d'ici deux à trois semaines. Bonne journée, Stef
0
1
34
stephane_berger_01
09 oct. 2023
In Courses
Bonjour la RSM, Deuxième et dernière épreuve de ce week-end bien chargé avec un parcours complètement différent de celui d'hier car ne comportant quasi aucun dénivelé mais des routes pourries, rafistolées avec un très mauvais revêtement, difficile de faire pire. Un temps identique à hier, idéal donc👍. Je pense avoir bien récupéré de mes efforts d'hier, merci le home trainer. Et ce sera effectivement le cas. On prends les deux mêmes paires qu'hier avec l'espoir de les devancer mais il n'en sera rien et nous concédons 10 petites secondes sur les 17,1 kms de l'epreuve à 41,7 de moyenne. Au final nous sommes un peu déçu car par manque de communication et chacun pensant que l'autre n'était pas au mieux, nous n'avons pas tout donnés et terminons la course assez frais. On tacheras de mieux s'accorder dimanche prochain à St André d'Huiriat. Niveau classement scratch, cela donne pour Spitery/Tournier une 12è place et pour Berger/Cunha la 14è sur 51 équipes. Et dans la caté (nous appartenions à la même), une 4è et une 5è place. Je repartirai avec un bidon...pour y mettre le vin gagné hier 😁. Prochain chrono samedi à Saint Bonnet de Mure. Bon début de semaine, Stef
0
0
21
stephane_berger_01
08 oct. 2023
In Courses
Bonsoir la RSM, Ah qu'il faut les aimer ces chronos pour se taper presque 3h de route aller retour pour faire 22,3 kms de course. Et remette ça demain à Vésines 🤪😍. Au départ 2 de notre club préféré, Micka et moi donc. Les autres étant aujourd'hui à l'entrainement, tant pis pour vous les gars 😉. C'est sous un superbe soleil et quasi aucun vent que se sera déroulé cette belle gentleman bien bosselée (250m D+). Seulement 35 équipes au départ, c'est bien dommage. Et à ce petit jeu là, Micka et son pote Jean Luc Tournier qui tous les deux l'ont fait dans un premier temps en chrono individuel avec un podium pour chacun d'eux, vont prendre la 9è place au scratch, tandis que Paul et moi terminons derrière eux à 27s, soit la 10è place....et merde 🤣. Appartenant à la même caté, vainqueur Micka/Jean Luc et 2è Paulo/Stef.....re merde 😁. Nous repartirons avec des bouteilles de vin...étonnant pour un parcours arpentant les vignes😊. La revanche demain peut être mais si j'ai les mêmes sensations qu'aujourd'hui ce sera difficile. A suivre donc...comme les photos, n'est ce pas Micka 😀 Bonne nuit, Stef
0
2
38
stephane_berger_01
03 oct. 2023
In Courses
Bonsoir la RSM, dimanche dernier j'ai participé avec un collègue adepte de running au cyclathlon des Bizots, à côté du Creusot. Cela fait un paquet d'années que je n'en avais pas fait et je pensais même que ça n'existait plus. C'est une épreuve de course à pieds suivie d'un chrono vélo, à faire soit en individuel soit par équipe. Très peu de monde au départ mais un plateau relevé et assez peu de chance de réaliser un podium. Pari gagné😉, nous terminons 8è/36 au scratch et 5è dans la caté. La cap comportait 9 kms avec un D+ de près de 150m et le vélo de 23 kms pour 210m D+. Je réalise 37,4 de moyenne avec de plutôt bonnes sensations et le 8è temps scratch. Ce week-end je devrais être au départ de la gentleman de Clessé le samedi et peut être à Vésines dimanche. Bonne soirée, Stef
1
0
12
stephane_berger_01
24 sept. 2023
In Courses
Bonsoir la RSM, La fin de la saison approchant, je cogite sur mes futures courses d'ultra pour la saison 2024. La saison prochaine, le bol d'or cycliste va renaître de ses cendres après des années d'interruption. Comme son aînée motocycliste, cette épreuve se déroulera sur 24h en catégorie solo ou par équipe de 2, 3, 4, 6 ou 8 coureurs. Bien évidemment, je la ferai en solo. Je mets au défi la RSM de constituer une ou plusieurs équipes pour me battre. Cela pourrait être amusant. La course se déroulera sur le circuit du Castelet dans le Var long d'un peu moins de 6 kms, sur le week-end du 27-28 avril. Stef
0
0
16
stephane_berger_01
23 sept. 2023
In Courses
Bonsoir la RSM, cet après-midi, Micka et moi avons participé au chrono de St George d'Espéranche sur une distance de 16 kms, pas assez long à mon goût. La particularité de ce CLM réside dans le fait que les 10 premiers kms sont en faux plat descendant, du plat sur les 3 suivants et on termine par une montée de 3 kms. Pas facile de gérer. A ce petit jeu, Micka a encore gagné mais je grignote peu à peu car il termine 10s devant moi. J'ai très bien roulé sur les deux premières partie du circuit mais j'ai un peu coincé dans le denier km de la bosse. Sur les 71 partants en solo, Micka termine 24è et je prends la 27è place. Dans nos catés respectives, Micka en sénior est 11è et moi 6è en vétéran. Dimanche prochain je serai au Bizot, en Saône et Loire pour un cyclathlon, à savoir une épreuve de cap suivie d'un chrono. Je participerai en équipe, un copain sur la partie pédestre et moi sur le vélo. Je suis sûr de terminer devant Micka car il ne sera pas là 😁😉. Stef
0
2
25
stephane_berger_01
17 sept. 2023
In Courses
Bonsoir la RSM, petit résumé de notre épreuve de cet après-midi. Je dis nous car Micka était également présent, étonnant non ? 😁 Selon ses dires j'aurais une assez belle plume donc voici mon compte rendu. Avant d'oublier, merci la météo 😡...je m'explique, l'ayant consulté hier soir, un vent de 15-20 km/h était annoncé donc je prends ma roue de 58mm de hauteur...erreur car sur place ça souffle fort avec de grosses rafales. L'echauffement a été un peu compliqué mais sur le circuit de l'epreuve, un peu abrité, ça va globalement bien passer. Mais sur le retour je serai toutefois assez peu posé sur les prolongateurs par prudence. Un beau circuit j'ai trouvé, c'était me concernant une première. Une boucle d'un peu plus de 7 kms à effectuer à 3 reprises avec sur le retour deux bons faux plat qui associés au vent faisaient bien mal à la gueule. Mon coéquipier du jour était Dominique Briand que l'on ne présente plus. A 68 ans il est encore super bien affuté et comme moi il n'a pas énormément fait de rythme cette année. Nous nous sommes très bien entendus sur les relais et nous venons prendre une belle 12è place au scratch sur les 44 équipes engagées à 1s de la 11è et à 40s de la 10è, place prise par Micka et son coéquipier. Soit pour Dom et moi une moyenne de 39,9 km/h pour 138m D+. Dans la caté nous terminons 2è et les vainqueurs ne sont autres que Micka et son collègue, soit 3 podiums pour la RSM en cette belle après-midi ensoleillée car Micka prend également la 3è place de cette même catégorie, associé à un autre cycliste. Il fait beau d'être jeune.😉 A noter que tout était mal engagé dès notre arrivée à Romenay car Dom s'est rendu compte très vite qu'il avait oublié sa combinaison, en prenant un maillot d'hiver manche longue pour cette dernière. Avec une chaleur (relative) de 26 degrés, son maillot n'allait pas le faire et un short à la place de son cuissard non plus. C'est ce qu'on appelle dans le jargon cycliste faire une Berguère 🤣, n'est ce pas Olivier 😁. Après un rapide tour des coureurs, il a réussi à s'en procurer une. Et comme les emmerdes ça volent toujours en escadrilles selon Jacques Chirac, après quelques kilomètres d'échauffements, Dom perce le boyau de sa lenticulaire. Retour, forcément très lent, à la voiture pour le changer mais il n'a qu'un 28mm et ça ne passe pas... Heureusement, les Ciprelli sont là et Patrice lui prête la lenticulaire de ”secours” de Jeannie. C'est beau de connaître du monde. Ce n'est donc pas très sereins que nous prendrons le départ. Finalement tout se passera bien, OUF. Samedi prochain je serai sur la gentleman de Saint George d'Esperanches avec Paul Cunha avec pour objectif de mettre sa race à Micka 🤣. Bon dimanche, Stef
2
2
51
stephane_berger_01
10 sept. 2023
In Courses
Hello la RSM, postant à l'instant le CR du chrono de Corbas, je réalise que je n'ai pas fait celui de Chatenay. Je n'ai pas participé à une course FSGT depuis les Gaboureaux car je n'en ai pas eu l'occasion car mes objectifs étaient ailleurs. Très content d'épingler à nouveau un dossard, bien motivé après mon abandon sur PBP et dans l'optique de faire la saison des chronos, cette course était la bienvenue pour faire un peu de rythme. En 3è caté, nous sommes une grosse cinquantaine au départ, dont 2 RMistes, Gus et....moi donc. Ça démarre super fort, je reste dans les derniers du peloton afin de prendre la température et reprendre mes marques. Je tente de prendre une échappée de 4 coureurs après 3 kms de course, ça va durer 500m puis repris. Ce sera ma seule tentative. Rien de bien particulier, ça roule comme d'hab par à coups, je n'en ai plus l'habitude et au fil des tours ça finit par être usant. Dans le final de l'avant dernier tour ça frotte un peu trop et la chute n'est pas bien loin. Je prends peur et décide de terminer tranquillement à l'arrière du peloton. Ce ne sera pas le cas de Gus qui prends les devants dans les deux derniers tours et prendra une belle 12è place, au sprint pour la gagne. Quand à moi, je sprinte aussi pour la gagne mais juste derrière le peloton😁. Pas de chute, le bilan est positif, les sensations sont là, je pense avoir bien récupéré de PBP avec une dizaine de jours de repos et une reprise pour Chatenay. Place maintenant à la saison des chronos, Youpi😉 Stef
2
0
30
stephane_berger_01
10 sept. 2023
In Courses
Bonjour la RSM, cet après-midi se déroulait le traditionnel chrono de Corbas sur une distance de 18 kms, parcours quasi tout plat avec un peu de vent malgré tout. Une température aux alentour de 33, ce qui n'a pas facilité les choses. C'était mon tout premier CLM de la saison, une course qui contraste fortement avec mes sorties en mode ultras. Bilan mitigé, je termine 42è/102 et 10è/16 en catégorie vétéran avec un temps de 26'09...soit une moyenne de 40,7 km/h. Mes sensations étaient bonnes cette semaine à l'entrainement mais pas tellement aujourd'hui. Je termine ce chrono complètement cramé. D'un autre côté je manque évidemment de rythme sur ces efforts tellement particuliers, cela devrait s'améliorer dans les semaines à venir. Le club était bien représenté avec Fabien en 28'23 (77è), Auguste en 27'43 (71è) et Micka en 25'23 (38è). Prochain chrono normalement, samedi prochain à Romenay (Saône et Loire), en mode gentleman. Bonne fin de dimanche, Stef
0
0
22
stephane_berger_01
06 sept. 2023
In Sorties hebdomadaires du club
Hello, samedi dernier, à Chatenay, il nous a fallu que quelques minutes pour constituer une équipe en vue du chrono par 4, comme ã la belle époque, de St André de Corcy. Du reste mon premier chrono avec la RSM, il y a de ça une bonne vingtaine d'annees....aïe ça fait mal...un temps où'Alexis n'était qu'un gamin 😉. Bref, Auguste, Fabien et moi, Igor n'étant pas dispo, nous sommes donnés RdV en fin d'après-midi à Ste Croix pour un entraînement chrono, entraînement maintenu malgré l'annulation aujourd'hui de l'épreuve de St André de Corcy... ça fait chier😡. Il faisait encore bien chaud ã 17h45. On a quand même fait le circuit du chrono en mode fractionné en se faisant bien mal à la geule. Mais entraînement bien sympa, à renouveler et cela portera prochainement ses fruits. Un entraînement malheureusement peu favorable à la causette, tant pis 😂. Ce soir je suis bien cramé. Belle soirée, Stef
2
0
37
stephane_berger_01
29 août 2023
In Cyclotourisme
Bonjour, petit CR rapide de mon dernier BRM effectué les 3 et 4 juin dernier en vue de PBP. Départ de Bourg à 7h du matin pétante en compagnie d'une trentaine d'autres cyclistes. Il fait un super temps et nous prenons rapidement la tête du peloton, Dom, Joel et moi. Seuls Dom et moi prenons des relais sur les toboggans en direction de Belleville où nous devons grimper le col des Echarmeaux. Je n'ai pas de supers sensations mais je ne ralentis pas le rythme, j'ai ma fierté😁. Nous attaquons le col à Beaujeu vers 9h, je sue à grosses gouttes, ce n'est pas normal car le rythme est correct, sans plus. Au sommet, nous basculons en direction de Chauffailles, descente bien agréable. En bas j'ai encore presque 30 de moyenne. Nous prenons la direction de Marcigny, en Saône et Loire puis nous entrons dans le département de l'Allier où les bosses se succèdent. Les 200 kms se rapprochent, nous sommes désormais seuls, Dom, Joël et moi. Malheureusement pour moi, une violente crampe apparaît au niveau de ma cuisse droite. A ce stade du parcours ce n'est pas normal. Une bosse bien pentue de 1 km arrive et je ne peux suivre le rythme de mes deux compères. Il est près de 13h et il fait super chaud. Je galère et dit à Joel et Dominique de poursuivre sans moi car je n'ai pas de jambes. Par la suite d'autres cyclistes me doublent mais je suis incapable de prendre les roues Je vais traîner ma misère tout l'après-midi en m'arrêtant de temps en temps pour reposer le corps car je suis bien fatiguė. Néanmoins les kilomètres défilent et en fin de journée les 400 kms se rapprochent. Rien à signaler de particulier, je suis toujours seul et ma crampe est partie, toujours ça de pris. Il est maintenant 19h passé, les sensations sont meilleures, tien, ça coïncide avec la baisse des températures. Je n'ai plus d'eau et aucune fontaine à l'horizon. Je vois un camping car arrêtė sur un parking. Je tente ma chance, c'est un couple de personnes âgé en vacances, on discute un moment et ils acceptent de remplir mes bidons, sympas, cela va me permettre de tenir 5h car là nuit approchant, je vais moins boire. Je continue à m'alimenter correctement, les jambes sont de mieux en mieux, le rythme a bien augmenté, je suis à nouveau euphorique même si un peu de compagnie ne me ferait pas de mal car je suis toujours seul depuis plusieurs heures maintenant car les quelques cyclistes que j'ai redoublés se sont arrêtés pour casser la croûte. A nouveau je retrouve le département de la Saône et Loire, toujours aussi peu de voiture mais il faut dire que nous sommes maintenant en pleine nuit, il fait doux, c'est très agréable de rouler. Dans un petit bled, j'ai un éclair, je me souviens d'y être passé sur un brevet précédent mais dans l'autre sens et m'etre arrêté pour prendre de l'eau dans des toilettes...Bingo👍. Je repars rapidement après avoir enfilé une veste car le brouillard est tombé subitement et la température aussi. Avec la fatigue, la sensation de froid est accentuée. Les jambes sont toujours aussi bonnes et le jour sera bientôt là. Je poursuis mon petit bonhomme de chemin en direction de Cluny puis cap sur notre département de l'Ain via Lescheroux. Au loin gronde le tonnerre mais je sens que l'orage se rapproche. Je vais y avoir droit et à 20 kms de l'arrivée je prends une bonne radée, ça fait du bien car il ne fait pas froid. Il est 10h du matin passé quand je retrouve mon point de départ, heureux d'en terminer. J'aurai rouler seul sur les 250 derniers kms et donc toute la nuit... Un bilan mitigé car si je termine super bien, l'après-midi avec la chaleur suffocante et les bosses qui s'enchainaient auront été un calvaire sans nom. Mes kilos en trop ayant joué également une part non négligeable. Pour terminer, le bilan chiffré: 608 kms...23h56 de roulage soit 25,4 de moyenne pour 6136m D+. Concernant les différents arrêts, cela représente 3h15. Désolé pour l'extreme retard de ce CR. Stef
5
1
42
stephane_berger_01
29 août 2023
In Cyclotourisme
Bonsoir la Roue Sportive, j'a hésité à faire un CR car j'ai bien du mal à digérer mon échec sur une épreuve que je prépare depuis maintenant un an et demie et qui constituait mon grand objectif de cette saison. Dans les faits, j'aurais pu la terminer car j'étais très très en avance sur la barrière horaire mais plus dans mon objectif des 50h. Tout cela n'étant finalement qu'une question d'ego. Au final je signe mon abandon après 962 kms et 33h52 passées sur le vélo, soit une moyenne de 28,4 km/h et 8660m D+. A noter un temps d'arrets de 8h08. Soit 42h00 exactement sur et en dehors du vélo, ce qui fait tomber la vitesse à 22,8 km/h. La cause de mon abandon est que je n'arrivais plus à m'alimenter tant en liquide qu'en solide avec une épouvantable envie de vomir sans y parvenir. Il ne me restait plus que 253 kms pour terminer l'épreuve mais je ne m'en sentais plus capable, n'ayant que peu de forces dans les jambes et encore près de 3000m de D+ à effectuer. Je ne souhaitais pas mettre ma santé en danger. Aujourd'hui je n'ai vraiment aucun regret mais c'est difficile à digérer, sans jeu de mot. Je n'avais à ce jour jamais vécu un tel souci digestif et je n'ai pas su faire face. Après réflexion je pense que la cause en est ma vitesse excessive du départ qui conjuguée à la fatigue et très peu d'arrêts ainsi qu'une nutrition pas assez diversifiée m'ont emmené vers cette situation. Quelques remarques néanmoins sur l'épreuve car j'ai quand même pris un pieds considérable sur l'aller avec de très bonnes sensations et une belle vitesse car j'ai effectué les presque 400 premiers kms à 36 de moyenne car j'etais dans un peloton d'une vingtaine d'unités avec de gros relais. Mon départ a été donné dimanche 20/08 à 16h30 avec un peloton de 250 cyclistes et rapidement la sélection s'est faite par l'arrière. J'étais dans la troisième vague et les deux premières avaient respectivement 15 et 30 minutes d'avance sur nous. Le but n'était pas de les rattraper mais on s'est pris au jeu et j'ai signé à ce moment là, je pense, le début de la fin. Sur les 200 premiers kms j'avais très très soif et des débuts de crampes donc j'ai beaucoup bu et pourtant il faisait une chaleur raisonnable et je n'ai pissé qu'après 10h d'efforts... Sur le premier tiers de l'épreuve, à chaque ravito je buvais l'intégralité de mes 2 bidons puis après un peu moins et mes débuts de crampes sont parties à ce moment là. J'ai pris mon rythme de croisière car les kilomètres défilant nous étions de moins en moins nombreux à repartir des différents points de contrôle et j'ai fini par rouler seul une bonne partie de la première nuit. Malheureusement un peu trop vite mais sans m'en rendre compte. Les jambes tournaient bien et avec mes 6 kilos perdus sur les dernières semaines, j'étais super bien dans les bosses et Dieu sait qu'elles étaient nombreuses, jamais très longues, en moyenne 1,5 kms mais bien usantes au fur et à mesure. Au petit matin de la première nuit, passée sans encombre, il y avait un fort brouillard dans la campagne bretonne et mon casque pissait l'eau. Nous nous rapprochions peu à peu de la mi parcours et àu contrôle secret je demande à un pointeur combien de cyclistes sont passés et ce dernier me dit 35. Donc en une nuit j'en avais doublé plus de 450 et seulement 3 m'ont doublés... Autant dire que j'étais bien trop rapide car quelques heures plus tard je passais à Brest, soit la mi parcours, en 20h12 soit 30,3 de moyenne arrêts compris et 610 kms au GPS. Mais j'étais euphorique et me disait qu'avec mon entraînement ça allait passer crème....Grosse erreur. Les ennuis ont débuté peu après car petit à petit j'avais de plus en plus de mal à changer mes pignons, à tel point que j'en avais mal à la main droite. J'appelle mon frère,quasi en pleure, en lui disant que ça sentait l'abandon car ça n'était plus tenable, j'étais alors à une trentaine de kilomètres du contrôle suivant. Vincent me dit qu'il y a un mécano et que je vais pouvoir réparer. Je suis fatigué et je vais me reposer une trentaine de minutes au bord de la route. Nous sommes en milieu d'après-midi, il fait relativement chaud, 28° et je n'ai pratiquement plus rien à boire. Une voiture arrive en sens inverse, ses occupants ont dû sentir ma détresse car ils s'arrêtent pour me demander si tout va bien. Ils ont de l'eau et très gentiment ils remplissent mes bidons. Je repart réconforté. Quelques encablures puis loin, des habitants du village traversé proposent des boissons. Bon sang, ils ont du coca, je m'arrête. Il est certes tiède mais ça fait du bien. Le couple me propose également un morceau de quatre quart que j'accepte volontiers. Je profite de ce passage pour dire que je n'ai jamais vue une telle ferveur pour une épreuve de vélo en dehors de l'Ardéchoise. Tout le long du parcours nous avons été encouragés, applaudis, les voitures nous klaxonnaient, les enfants nous tapaient dans les mains. Même la nuit on nous encourageait. Cette épreuve est mythique et les gens le savent. Une ferveur populaire impressionnante. Ce sont des souvenirs que je vais garder pendant très longtemps. Mais revenons à notre épreuve. Je finis par arriver au contrôle ou je retrouve Vincent qui me prend le vélo pour l'emmener au mécano. J'en profite pour manger et boire. Vincent revient à peine 10mns plus tard en me disant que le mécano s'est foutu de sa geule car les citasses passent convenablement. Je fais un essai et effectivement elles passent bien. C'est à n'y rien comprendre... Je vais pouvoir repartir mais je sens à ce moment là qu'un ressort s'est cassé dans ma tête et je ne saurais l'expliquer. Dès lors, mon rythme va baisser, je vais rouler essentiellement seul. Je n'ai p,us trop de sensations. Un regret, au contrôle suivant je réparts avec un allemand, nous roulons ensemble une petite heure, on s'entend super bien, je me remets à la langue de Goeth non sans difficulté mais victime d'une méchante crampe et d'un coup de moins bien il me dit de repartir. On se prend dans les bras en se souhaitant mutuellement de réussir, instant très émouvant. Tandis que je reprends la route, je vois un cycliste un peu plus loi; et ma vitesse s'affole car je n'ai pas envie de rester seul. Je lui fait la chasse, finit par revenir sur lui dans une bosse mais je dois m'arreter peu après pour un arrêt pipi mais mon acolyte ne m'attend pas et je ne parviens pas à revenir sur lui. J'ai à ce moment là un coup de moins bien et tente tant bien que mal de gérer. Les à coups après tant de bornes, ce n'est pas bon. La deuxième nuit approche et je suis tout seul. J'arrive à Loudéac au km 750, il est bientôt 22h. J'en ai plein le cul, au sens figuré comme au sens propre. En effet, je peux à peine poser mon séant sur la selle tellement je suis boursouflé. Je me demande comment je vais pouvoir repartir. En attendant je me ravitaille encore et toujours. Une petite anecdote qui en dit long sur mon état de fatigue: Au rond point de l'arrivée du contrôle, un bénévole me demande si je vais direction Brest ou Paris. Je réfléchis une bonne trentaine de secondes et après des euh...euh...je finis par lui dire Paris. Je retrouve Vincent et Khorem et leur dit que j'en ai marre, plus d'envie, je souhaite abandonner. Vincent me dit que ça va passer, qu'il n'y a aucune inquiétude à avoir. Le téléphone sonne à ce moment là, c'est Valérie, elle me dit la même chose. On voit bien que ce ne sont pas eux qui pédalent. J'enlève mon cuissard, me lave le fessier avec un gant, bon sang je jongle, c'est rien de le dire...une fois à peu près propre, je m'enduis le fessier de cicalfate, crème réparatrice puis j'enfile un cuissard propre. Je troque également mon maillot manche courte par une veste longue car une petite bise fraîche s'est levée et je n'ai pas très chaud. J'enfile également une paire de gants longs. Je vais tacher de dormir un peu, un dortoir est réservé pour les coureurs. On me dit que c'est payant...Pardon, j'hallucine...Bon c'est combien....8€...Ben ils se font pas chier...1h où 5h c'est le même prix....merde, j'en aurai pas pour mon argent, enfin l'argent de Vincent. Je prends 1h et on verra après...La cour des miracles le dortoir, ça grogne, ça ronfle, impossible de fermer l'oeil, je me repose quand même. Ça passe vite 1h quand t'es fatigué, un bénévole vient et un autre cycliste prend ma place. Je retrouve Vincent et Khorem à la voiture, toujours pas envie de repartir. Je décide de me reposer encore un peu. Khorem s'endort rapidement et...ronfle...putain de merde...mais au moins là c'est gratuit. Une nouvelle heure s'écoule. Je sens que mon fessier va beaucoup mieux, le cicalfate produit son effet et c'est ce qui me donne envie de repartir. Il est 2h15 du matin quand je reprends le vélo, je suis à nouveau seul et m'enfonce dans la nuit noire éclairé de ma lampe avant pour la deuxième fois depuis mon départ il y'a maintenant plus de 34h. Je suis euphorique car mon fessier ne me fait pratiquement plus mal et j'ai retrouvé mes jambes. Mais je suis toujours seul. J'ai posé le cerveau, je pédale machinalement, les bosses se succédant aux bosses avec un peu de plat de temps en temps. C'est monotone, c'est chiant mais qu'est ce que je fous là... Il est maintenant sûr que je ne suis pas en sur régime. La moyenne baisse mais lentement et je suis incapable de savoir où j'en suis de mon objectif. Le jour pointe le bout de son nez et j'alterne les phases de bien et de moins bien. Encore 20 kms avant d'atteindre le contrôle de Tinténiac. Je sens le sommeil me gagner, j'ai du mal à lutter, il faut que je m'arrete dormir un moment. Je m'éloigne de la route principale, pose le vélo sur le bas coté, enlève tout ce que j'ai dans mes poches, m'allonge en mettant ma casquette sur les yeux pour trouver un peu d'obscurité et essaie de trouver le sommeil...en vain...tant pis, ça fait du repos quand même et je reparts revigorė après cette petite pause d'une trentaine de minutes. Ça y est, j'arrive à Tinténiac, km 935, je retrouve mes deux fidèles accompagnateurs mais ça ne va pas fort car je suis écoeuré, rien envie de manger, juste envie de vomir. Khorem me propose une compote, la seule chose qui me fait plaisir. J'en prends même une seconde. Je reparts après bien 45mns d'arrêts, seul, pour changer. Avec encore et toujours des bosses... J'arrive au km 962 et j'appelle Vincent pour lui dire que je jette cette fois çi définitivement l'éponge...ite missa est... Fin de l'aventure, Stef .
7
5
80
stephane_berger_01
26 juil. 2023
In Courses
Bonjour la RSM, un compte rendu trop tardif, désolé mais je manque de temps. Après mon brevet de 60O kms effectué en partie dans la douleur, CR à suivre, je me suis octroyė 3 semaines de repos relatif avant d'enchainer sur cette ”course” car officiellement ce n'en est pas une malgré notre temps à l'arrivée mais sans classement. Sur les 155 coureurs à l'arrivée, je termine 32è en 10h36 pour 300 kms tout pile, à 28.3 de moyenne, arrêts compris mais je ne me suis arrêté que 20mns et un D+ de 2930m. Superbe épreuve, je la recommande, bien organisée, pas trop chère avec des prestations sympathiques comme une lampe offerte ainsi qu'un chasuble, un ravito à l'arrivée gargantuesque... A noter que pour la prochaine édition, il se murmure que l'on aurait à escalader le Grand Colombier... Départ donné à 22h, par groupes de 3, toutes les 15s. Je suis en milieu de paquet et quand notre tour arrive, je sème mes 2 compagnons après 1 km. J'ai de super jambes, je fonce dans la nuit pour tenter de revenir sur les premiers groupes. Nous traversons les quais de Saône en essayant de n'écraser personne car ça grouille de monde. Ce sera la partie du parcours la moins agréable. Je finie par rattraper un groupe d'une dizaine de coureurs vers Caluire et vais rester de nombreux kms avec eux. Ça roule vite mais comme d'hab, seuls 3-4 prennent des relais. A Beynost je retrouve Valérie et Sam qui me tendent mes 2 bidons et ma lampe arrière car je suis partie sans... Je m'arrête une quarantaine de secondes pour attacher ma loupiote mais mes camarades de jeux filent et je dois me faire la peau pour les reprendre. Ce sera chose faite à l'entrée de Thil où j'ai le droit à une belle ovation d'amis venus m'encourager. C'est très plaisant. Nous prenons la direction de Balan pour aller dans la plaine de l'Ain où nous rattrapons le groupe de tête. Nous sommes alors un peloton d'une trentaine d'unités et à St Vulbas, attaque de Pierre Roland, au sens propre. Je rêvais de l'écrire. Je m'explique: il est le parrain de l'épreuve et à l'occasion son premier ultra. Il est encore bien affûté le bougre. Il part avec 2 autres coureurs mais tout le groupe lui part au cul et sa tentative est rapidement avortée. Il rentre sagement dans le peloton et ne bougera plus jusqu'à ce qu'il pose une mine dans le col ded la Faucille à 30 kms de l'arrivée mais je ne serai déjà plus là pour le voir, Arrive un ravito vers le 150è km, le groupe s'arrete, je fais remplir mes bidons, bien trop lentement et je repart avec un peu de retard et à nouveau je me fais la peau pour revenir. Les jambes piquent. Les premières bosses font leur apparition, je saute dans la première, je reviens, je saute dans la deuxième, je reviens encore et j'explose dans la troisième... Nous sommes alors au km 163, j'ai à mon compteur 35.8 de moyenne et je suis cuit cuit. Les 30 kms suivants vont être une galère car plus de jus mais je vais retrouver des jambes avec le ravito du 200è km. Le moral est à nouveau au beau fixe et je redouble les quelques coureurs qui avaient pris du champ pendant mon passage à vide. Je monte correctement le col de la Faucille, le matin est déjà là, il fait déjà légèrement chaud mais je n'ai plus que 30 bornes à rouler et ça va le faire sans problème. La nuit sera passée sans problème, pas de fatigue particulière, l'entrainement porte ses fruits. La dernière bosse du parcours, à 10 kms de Divonne les Bains me fait bien mal aux cannes, puis c'est du plat jusqu'à l'arrivée. Pierre Roland termine évidemment 1er, en 8h58. J'ai été surpris du gros niveau de cette épreuve car j'esperais au départ faire une place dans les 15 premiers. Je ne suis néanmoins pas déçu car j'ai tout donnė. Il faut que je perde mes putains de kilos en trop et ça ira mieux😁. Stef
2
0
37
stephane_berger_01
25 juil. 2023
In Sorties hebdomadaires du club
Bonjour la RSM, peu de mondes en ce samedi après-midi, vacances oblige je suppose. Il ne fait pas trop chaud, 30 degrés max...on s'habitue, à quelque chose près 😁. Nous sommes 6: Mr le président en personne, Jean, Michel, captain, Igor et ? (Désolé, je n'ai plus ton prénom en tête😩) Jean veut nous quitter dès le départ mais nous le persuadons de rester avec le groupe en promettant de rouler à allure roucool. Et devinez qui va faire le rythme...ma pomme...étonnant non 😉...comme quoi. Direction Villieu, Gévrieux et à St Maurice de Rémens Jean, Michel et ? Nous quitte pour faire plus court et moins de D+ car Didier propose de monter le col de Portes par Conand...le Barbare 😂. Nous ne sommes donc plus que trois et le rythme s'accélère. Montée de Bettant avalée rapidement. Didier déraille dans la descente, on en profite pour faire une pause rafraîchissante à la fontaine en bas. Direction St Rambert en Bugey puis c'est l'approche du col de Porte et ses premiers kms de faux plat montant avalés grand train, un peu trop pour ma pomme car à 8kms du sommet j'explose complètement, plus de jus et je laisse partir Igor et Captain qui semblent faciles tous les deux. Je suis étonné de mon manque de force, d'autant que nous sommes à l'ombre globalement. Je mets tout à gauche, mange un morceau et ça revient tout doucement. J'arrive au sommet une bonne dizaine de minutes après les deux mobylettes...vivement que je sois vieux 😁 Descente en direction du col de Fay, nouvel arrêt pour reprendre de l'eau à la fontaine. J'ai retrouvé du jus, c'etait sans doute une fringale. Retour sur Lagnieu puis montée de Charveyron qui fait toujours mal en fin de parcours. Ça roule vite avec des relais appuyés de Didier et Igor. Je passe mollement les miens, c'est que j'ai encore 2h30 de vélo à faire. Nous déposons Igor ã Charnoz puis je dépose Didier devant chez lui et je me retrouve seul, Le vélo m'emmène ensuite au rond point de la sortie d'autoroute de Mex où je fais demie tour pour retourner sur St Maurice de Gourdans. Cherchez pas, y'a rien à comprendre. Direction ensuite St Vulbas, Loyette, Chavanoz, Villette d'anthon, Dagnieux et Beynost. Il était temps de rentrer, je n'avais plus rien dans la musette. Belle sortie de 208 kms, 8h03 de selle, 26 de moyenne pile poil, 2440m D+ Un peu de repos -relatif- cette semaine car samedi j'effectue ma toute dernière grosse sortie, 400 kms seront au programme avec un départ dans la nuit de vendredi à samedi vers 2h30 du mat. Si un volontaire veut m'accompagner en début de sortie, je suis preneur mais j'ai des doutes.....🤣🤣 Stef
3
0
65
stephane_berger_01
06 juil. 2023
In Cyclotourisme
Hello la RSM, je serai au départ de ce rallye, sur le 130 kms et 1200m D+, rallye que j'avais fait l'année dernière. Une bonne ambiance avec un repas à l'arrivée. En raison des la chaleur, ne vais partir de bonne heure, vers 7h probablement. Des amateurs ? Les jambes seront sans doute dures car la veille je vais grimper le Grand Colombier et le col de la Biche. Bonne journée, Stef
0
6
94
stephane_berger_01
31 mai 2023
In Cyclotourisme
Bonjour La RSM, des nouvelles de ma préparation de PBP dont ce 400 fait évidemment partie. Nous sommes samedi 7 mai et j'ai terminé la race across Paris depuis trois semaines maintenant. Ma tendinite au genou gauche est toujours là mais je me soigne. Ce nouveau brevet sera mon juge de paix: pas de gêne ou de douleurs, génial et je poursuis ma prépa. Dans le cas contraire, je vais devoir continuer le repos et voir mon niveau baisser. Nous sommes une petite quarantaine au départ en ce milieu d'après-midi. Je redoute la météo car la grenouille annonce des averses orageuses. Le ciel n'est d'ailleurs guère encourageant. Tant pis, on fera avec. 16h tapante, le départ est donné. Ça part cool cool, trop cool même. A peine le temps de sortir de Bourg que nous nous prenons sur la tête des trombes d'eaux. Heureusement il ne fait pas froid. Ça dure un bon quart d'heure, je suis évidemment complètement trempé. Mais comme le dit l'adage, après la pluie le beau temps. Dans l'heure qui suit je commence à sécher, d'autant plus que nous sommes au pieds du Beaujolais et allons grimper le fût d'Avenas. Montée que j'ai faite en CLM il y a de ça un paquet d'années. Un bon souvenir du reste. Le soleil est là mais le ciel est bien chargé à nouveau et je ne sais combien de temps cela va durer. Dans le col j'accelere avec un autre cycliste et prenons rapidement le large. Nous prenons la direction de Tramayes et arrivés dans le village la pluie repart de plus belle. Nous avons juste le temps de nous abriter sous un porche de maison quand la grêle arrive. Nous y resterons une vingtaine de minutes puis nous repartons...3mn...juste avant de reprendre des seaux d'eau 😡. Nouvel arrêt forcé, je suis presque sec, pas envie d'etre à nouveau mouillé avant d'affronter la nuit. Nous avons trouvé refuge dans un garage desafecté avec 4 autres cyclistes. On en profite pour manger un bout. La pluie s'arrete enfin, on aura perdu encore une bonne vingtaine de minutes. On peut repartir, direction Cluny et son abbaye sur un bon rythme. Je donne l'impulsion, toujours suivi par Florent. Nous y arrivons vers 19h15. On s'arrete pour faire valider notre carte de route dans une pizzeria mais la patronne refuse 😵. Pour couronner le tout, on en profite pour faire un petit pipi, une patrouille de gendarmerie s'arrête à notre hauteur et commence à nous sermonner😖...je suis à deux doigts de leur dire le reste...ah on s'en souviendra de Cluny 😡. Une succession de petites bosses se dressent devant nos roues sur un bon bitume. Les jambes sont bonnes, le rythme est correct. On se dirige tout doucement vers la nuit. Le ciel est maintenant dégagé, il ne devrait plus pleuvoir...ouf 😁. Par contre il fait humide et ce n'est pas très agréable. On s'arrete pour enfiler une veste. Ça y est, elle est là, la nuit...😉... Nous sommes toujours en Saône et Loire, les routes sont tranquilles, pratiquement pas de circulation, c'est très agréable de rouler dans ces conditions. Pas grand chose à dire, les kilomètres défilent bien, nous sommes maintenant sur le retour et nous avons rattrapé un compagnon de route qui lui va me prendre des relais. Le jour est en train de se lever et nous retrouvons notre département de l'Ain. Si jusqu'à présent la fatigue ne s'était pas fait ressentir, il en va tout autrement maintenant car je suis en train de lutter contre le sommeil. Cela va durer une bonne heure jusqu'à ce que nous fassions un arrêt boulangerie vers les 7h du matin. Une pause de 25mn qui va me permettre de repartir du bon pieds. Une dernière partie de brevet assez monotone sur de très longues lignes droites alternant montées et descentes. Il reste une trentaine de bornes et c'est sur un rythme correct que nous retrouvons notre point de départ. Au final je n'aurai ressenti qu'une simple gêne sur mon genou après 5h d'efforts 👍👍 Bilan chiffré: 14h49 de pédalage soit 26 de moyenne pile poil pour 3200m D+...Je me suis arrêté 2h10 au total, ce qui fait passer la moyenne à 23km/h. VOILA 😀
1
0
32
stephane_berger_01
30 mars 2023
In Courses
Hello la RSM, quelques nouvelles de ma chute et de mes deux cotes cassées. Bonne nouvelle, je serai au départ dans trois semaines moins un jour exactement, soit le 19/04 à 22h00. Serais je par contre à l’arrivée 48h plus tard, objectif temps que je me suis fixé…aucune idée mais je ferai tout pour. Le corps va bien mieux, je vous demain mon Ostéo pour une petite séance qui devrait me faire le plus grand bien. J‘ai repris depuis mercredi dernier le HT tranquillou et depuis mardi le VTC de mon épouse afin de limiter les secousses. Pas de soucis particulier, j’arrive à rouler en danseuse. Je reprendrai dimanche mon vélo de route si le temps le permet pour une centaine de kms, ce qui constituera un vrai test. Bonne soirée, Stef
3
3
106
stephane_berger_01
19 mars 2023
In Courses
Hello la RSM, comme je vais avoir un peu de temps libre ces prochains jours, voici enfin le CR de notre épreuve, vu du côté coureur. Je fais un/une aparté, je ne sais jamais, en sortant de la pharmacie ce matin, j’ai vu un groupe de cyclistes et malgré les 351 kms de la veille, ils m’ont fait terriblement envie…une passion c’est une passion. Mais revenons à notre course. En 3è caté on retrouve Micka et le rédacteur. Nous sommes placés à l’arrière du peloton qui compte 42 unités. Dès le départ donné, j’accélère pour me retrouver devant mais ne voulant pas freiner….je poursuis sur mon élan et me retrouve involontairement echappé. Personne ne suit, on doit se dire que ça ne vaut pas le coup avec moi…pas faux 😁 Je prends environ 400-500m d’avance puis je plafonne et le peloton revient doucement. Mon escapade aura duré la moitié du premier tour. Je viens me remettre bien au chaud dans le peloton. Il y a aujourd’hui très peu de vent et il est beaucoup plus facile de s’y abriter et donc de fournir moins d’effort, chose que je n’ai pu faire à Rancé et je n’ai à aucun un moment ressenti cette sensation de peur de la chute bien désagréable. Nouvel aparté, je tente le masculin, ma "contre performance" la semaine dernière venait bien d’un soucis mécanique. Et oui, quand ta chaîne frotte fortement sur ton dérailleur arrière ça marche beaucoup moins bien, dixit mon vélociste et Bourvil (les amateurs de cinéma comprendront 😉) J‘avoue que les sensations n’avaient rien à voir par rapport à la semaine précédente. Pas mal de coureurs vont tenter de sortir seul ou à plusieurs, sans succès, le peloton ayant apparemment décidé de se là jouer au sprint. Micka et moi, à tour de rôle, tenteront vainement de lui échapper. Dans la dernière ligne droite du dernier tour, nous restons tous les deux dans les premières positions mais aux 500m nous nous faisons déborder de tous les côtés Et aux 200m je me fais un peu tasser et par peur je décélère et dois me contenter de la 16è place, satisfait malgré tout des efforts fournis tout au long de la course. Mon but est ailleurs, faire du rythme de temps en temps pour éviter de devenir trop un diesel sur les efforts de très longues durées. Micka sera victime d’une méchante crampe au moment de fournir son dernier effort, dommage. En conclusion, vivement la prochaine course. Rantamplan
1
0
35

stephane_berger_01

Plus d'actions
bottom of page